bann_videa

mercredi 5 août 2009

Chronique d'une frontalière #19 - c'est la fin des haricots

... dans l'assiette de la frontalière ! Ayé son préavis a pris fin le 31 juillet et en beauté ! Il faut qu'elle vous raconte ! Vous le savez, elle avait un peu beaucoup déshertée l'agence... Comme toujours, il n'y a personne (ou presque) là-bas pour papoter et s'occuper 8h de la journée - sans boulot petite précision. La frontalière y allait donc tous les 2-3 jours pour dire que et pour lire ses mails du boulot, ocazou il arrive quelque chose de terrible la concernant (non mais elle sait bien que rien ne pouvait se passer, mais sait-on jamais !). Et donc surgit le jour fatidique du 31 juillet ! Alors, elle mate une dernière fois ses mails... Mais non, vraiment, aucun mail de l'Entreprise pour lui souhaiter un bon départ, une bonne continuation ou bon vent... Bon, elle supprime tous ses mails, les archives, rien dans la poub'. Elle éteind le pc, rends la clé de l'agence au délégué du personnel et dis bye bye aux 2 clampins qui bossent à l'agence. La frontalière se fait raccompagner par le délégué et ils papotent un peu. Et bien, la frontalière vous le dit, elle pensait bien que l'Entreprise ne ferait aucun geste, mais tout de même !! Aucun mail, aucun coup de fil, personne sur place... Un peu minable tout de même ? La frontalière a connu bon nombre de boites, et n'a jamais eu ce genre de départ, impressionnant !! Car il faut préciser que la frontalière était accompagnée de 2 autres licenciés... C'est pas comme si elle était seule !

Enfin, passons, la frontalière a été rendre sa voiture de fonction et son Dindron est venu la chercher POUR DE NOUVELLES AVENTURES !! Yiipppiiiii !!!

"hého" (là, c'est la petite voix de la frontalière qui parle) "tu as oublié quelque chose M'zelle frontalière!!"

Ah... Mais non, la frontalière n'a pas oublié !!! Et vous non plus, elle pense bien !!! Le licenciement... La demande de motif... Non, non, l'aventure de l'Entreprise avec la frontalière n'est pas totalement finie !
La frontalière a reçu les MOTIFS de son licenciement par l'Entreprise et elle en a ri, mais ri jusqu'à avoir la gorge sèche et boire l'apéro à sa santé !

L'Entreprise a sorti les grands moyens, elle a demandé à une étude d'avocats d'envoyer cette lettre, pour impressionner, mais la frontalière n'est pas dupe !! Et alors s'en suit un blabla de 3 pages sur son "histoire" dans l'Entreprise... Mais euh, la frontalière vous demande où sont les motifs exacts ? Le syndicat de la frontalière a trouvé toute cette lettre très light et pense que l'on peut faire quelque chose... Au final, la frontalière attend patiemment le formulaire magique pour accéder au statut de chômeur et elle verra où le vent la mènera !

vent

Posté par v_idea à 18:43 - Chronique d'une frontalière - Commentaires [3] - Permalien [#]

Commentaires

    l'ambiance aura été pourrie jusqu'au bout, même moi ils avaient fait un petit truc pour mon dernier jour!
    Bonne chance pour ta recherche, tu pourras que trouver mieux au niveau collègues!
    Moi mon CDD fini le 31 Août peut être seront nous copichaum debut septembre

    Posté par marjopette, jeudi 6 août 2009 à 08:33
  • J'admire ta façon de vivre les choses et je suis sûre que le meilleur reste à venir!!! ils vont se battre pour toi!

    Mais quelle classe cette entreprise te laisser partir comme ça...

    Je serai aussi au chômage fin août mais aucun papier rien, c'est très sérieux l'armée aussi.

    Posté par ledeclic, jeudi 6 août 2009 à 09:48
  • Bon courage dans tes démarches !

    Posté par Aurore, mardi 11 août 2009 à 10:51

Poster un commentaire