bann_videa

vendredi 19 juin 2009

Chronique d'une frontalière #17 - L'entretien de licenciement

La frontalière est de nouveau prête à vous faire un blabla sur sa vie de frontalière !
Oui, comprenez qu'elle a mis un peu de temps à s'organiser ! Elle en parlait ici, la convocation à l'entretien a forcément conduit à l'entretien, 30 minutes après. Je vous la fait en version speed :

Boing !! {la porte en verre du bureau qui claque}

Le trou du cul {en fait je ne sais pas exactement ce qu'il fait dans l'Entreprise, mis à part faire des sourires de gros faux-cul en te disant bonjour, dire des conneries et annoncer les mauvaises nouvelles...} : Déjà, je voudrais te remercier. Tu as toujours fait de l'excellent travail, nous avons toujours eu des retours très positif sur les différents projets... blablabla... Mais comme tu le sais, la conjoncture ne va pas très fort en ces temps de ..... (il n'a pas prononcé le mot fatidique de crise mais je ne sais plus lequel, retenez bien ça a son importance) ... blabla

La frontalière : hum (elle hoche de la tête)

Le trou du cul : et l'Entreprise doit réussir à se maintenir, alors bon tu comprends, nous devons prendre des dispositions pas forcément évidentes... (je ne l'ai pas aidé hein je l'ai laissé dans sa merde à chercher les mots !!) tu comprends qu'on est obligé de se séparer de tes services et blablablablabla tu as des questions à poser ?

La frontalière :  Je voudrais connaître le motif de mon licenciement ? {avec le ton assuré, elle assure, chaussure !}

Le trou du cul : Euh... (vas-y exprime toi !) Le motif sera notifié dans ta lettre de licenciement. Autre chose ? (ça c'est fait)

La frontalière :  Bien non, un licenciement, c'est un licenciement, rien à dire de plus.

Le trou du cul : Tu recevras ta lettre la semaine prochaine (pendant les vacances de la frontalière donc) et ton préavis prend effet à partir du 1 er juin.

Le délégué du personnel : Elle finit le 15 juin au PE, vous ne pouvez pas lui faire gagner 15 jours et que ça prenne effet le 15 ? (bien ouéj ! Il faut savoir qu'au Lux, le licenciement ou la démission prenne effet le 1er ou le 15 du mois)

Le trou du cul : Non, non tout est prévu pour que cela commence le 1er juin (bah dis donc, veulent vraiment l'éjecter la frontalière !)

Le délégué du personnel : très bien...

Le trou du cul : Bien sûr, tu gardes tes avantages comme la voiture et les tickets restos jusqu'à la fin du préavis (bah encore heureux mon coco !) et tu n'es pas obligée de venir à l'agence à ne rien faire, tu peux rester à la maison.

La frontalière :  Serait-il possible d'avoir un papier signé ?

{version speed, je vous passe le blabla que cela a engendré entre le trou du cul, la frontalière et le délégué du personnel}

Le trou du cul : Non, nous ne faisons pas ça. Je donne ma parole devant témoin, voyons !

{Hum, il se foutrait pas un peu de la gueule de la frontalière là ?}

La frontalière :  Merci, au revoir.

BooOOOing !! {oups, j'ai claqué trop fort la porte}

oOo

La frontalière est donc partie en vacances et à son retour, a été chercher sa lettre de licenciement à la Poste. Elle est passée à l'OGBL - syndicat pour frontalier - pour s'inscrire auparavant dans le cas où ça tourne mal, et d'ailleurs honte à elle, cela fait longtemps qu'elle disait qu'il fallait qu'elle s'inscrive !

Et elle a bien fait ! Illustration :

"Mademoiselle,

Nous vous confirmons par la présente, que nous avons le regret de mettre fin à votre contrat de travail.

La durée du préavis est de 2 mois prenant cours le 1er juin 2009.

Nous vous prions d'agréer, Mademoiselle, l'expression de nos salutations distinguées."

Euh, il manquerait pas quelque chose ? Le motif, petit, petit, il est où le petit motif ??

INEXISTANT !

Le trou du cul serait-il un menteur, en + d'être un odieux personnage ? (tiens, la frontalière l'a vu aujourd'hui...1min30, elle a mis le chrono)
Après un passage à l'OGBL et un tête à mail de la chère juriste personnel de la frontalière (merci Elsa), il apparait qu'au Lux, la lettre de licenciement n'est pas obligatoirement motivée. (Le droit lulu est la version très simplifiée du droit français = tous pour les employeurs, rien pour les employés ) La frontalière a dû prendre sa plus belle plume (empoisonnée, dommage pour la secrétaire qui ouvre le courrier) et a écrit à L'Entreprise il y a 4 jours en lettre recommandée avec accusé réception. Et là où la frontalière vous disait que c'est important que le trou du cul ne prononce pas des mots comme "crise", "déficit", "économique"... C'est qu'il a bien travaillé son texte ! Car la frontalière sait très bien que si il y a licenciement économique, il y a plan social, qui dit plan social, dit pleins de choses derrière !!

La frontalière a VERY VERY hâte de ce que l'Entreprise va donner comme motif à son licenciement !!! Et donc en attendant, la frontalière s'éclate à l'agence (PAF !) :

  1. En naviguant sur internet ;
  2. En rentrant tous les blogs dans Google Reader, merveilleux conseils de Papouce, c'est géant ton truc !! ;
  3. En faisant du collage et du coloriage pour Miss Juin (Shame on Her, la frontalière-blogueuse-swapeuse est super super en retard) ;
  4. En tricotant le tricot de Belle-Maman (la frontalière-blogueuse-bidouilleuse ne sait pas comment font les tricoteuse du net pour montrer autant de tricot, c'est pas possible, elles vont dans le futur et reviennent dans le cyber-espace de 2009 pour nous faire baver !) ;
  5. En vidant le pc portable de l'Entreprise pour le rendre tout clean (il a surtout servi comme disque dur...) ;
  6. En faisant des horaires de youkoulélé-la-frontalière-son-string-elle-a-pété, c'est-à dire 9h30-15h, avec une heure de pause, histoire de dire qu'elle est présente, mais comme elle n'a pas de boulot, bah tenir 8h c'est chaud ;
  7. En essayant de se trouver un nouveau studio Q pour continuer la rubrique de la Tenue du Jour Bonjour ;
  8. En retrouvant l'inspiration de vous écrire des bla-blas comme celui-ci et espérer quelques commentaires rigolos (même de ceux qui n'en écrivent jamais HHEEEIIINNNNN - ici pour "le commentaire pour les nuls", tuto réalisé il y a super longtemps, un jour de recherche de potes le 3 avril 2008)

La frontalière attend vos idées, pour passer du temps sans trop s'emmerder ! Merci à la population !

Posté par v_idea à 10:15 - Chronique d'une frontalière - Commentaires [8] - Permalien [#]

Commentaires

    Ca c'est cool !
    Bon, pas de photos dans l'article, mais qu'importe, ce sera pour la prochaine fois :p
    Et puis on ne pourra me taxer de vilain qui ne met pas de commentaire !
    Comment ça j'ai rien à dire et j'aurai pu éviter d'encombrer la place ?
    Ok ok, je me sauve !
    je vais jouer du yukulélé moi...

    Posté par Minou, vendredi 19 juin 2009 à 10:36
  • Pas toute rose ta vie en ce moment !!! Et ta façon de nous la faire partager fait sourire... ce qui me met un peu mal à l'aise.
    En tout cas, je te souhaite de retrouver un job rapido si c'est ce que tu désires et continue de nous partager tes tranches de vie, c'est que de la fraîcheur !!
    Amitiés.

    Posté par coyote, vendredi 19 juin 2009 à 10:55
  • fanf : sors d'ici !

    coyote : Ne t'inquiètes pas du tout !! Je suis loin de déprimer ! Et c'est bien pour ça que j'écris tout ça avec légèreté. Cela ne sert à rien de s'apitoyer sur son sort et il faut rebondir dans ces cas là ! J'ai la chance d'avoir un homme qui a un travail et un salaire, je ne suis pas toute seule avec ma baraque sur les bras, donc on va s'en sortir !! Alors je préfère vous faire (sou)rire et je suis ravie que tu m'en fais part ! Car au moins mon humour est (un peu) drôle !!! Merci de ta visite sur mon blog, cela me fait super plaisir !!!

    Posté par vidgie, vendredi 19 juin 2009 à 11:30
  • eh bien quand je vous tout le charabia qu'il y a dans les lettres de licenciement française, je reste sur le c...
    suite au prochain épisode alors...

    Posté par Maryse, vendredi 19 juin 2009 à 11:32
  • aimais tu le travail que tu faisais ? sinon peux être peux tu en "profiter" pour changer de direction et avoir le job de tes rêves ?

    courage et bises

    Posté par Kléo, vendredi 19 juin 2009 à 12:47
  • Quelques idées pour embêter ton patron trouvées sur le net.
    - Il a une souris optique ? colle un bout de post-it dessous (on me l'a fait en stage, rien de méchant, mais sur le coup, tu comprends pas)
    - Descends sa chaise au minimum
    - Il a un PC portable et une base fixe ? Débranche la base de l'alimentation.
    - Laisse son adresse email à plein d'envoyeur de pubs bizarre.
    Et bon courage pour la suite !!

    Posté par Aurore, vendredi 19 juin 2009 à 15:51
  • ah! enfin l'entretient! c'est cool de pouvoir mentir avec autant d'aplomb!moi je veux bien savoir ce qu'ils vont mettre comme motif!!!!
    et puis, je vais encore faire ma looseuse, mais c'est quoi google reader? (ouais, je sais, toujours pas de progrès à ce niveau là!)
    et puis, pour passer le temps, tu vas bien nous dégotter des petits tests dont tu as le secret!!!

    Posté par margotteauxpomme, lundi 22 juin 2009 à 09:31
  • frontalière de luxembourg donc...puisque oGBL ! Dur dur en ce moment à luxembourg, je m'accroche au bureau moi !

    Posté par mari, dimanche 25 octobre 2009 à 09:31

Poster un commentaire